ber


ber

ber [ bɛr ] n. m.
• 1611; berz « berceau » 1150; lat. °bertium, o. gaul.
1Mar. Charpente qui supporte un navire en construction et qui glisse à la mer avec lui pendant le lancement; charpente qui supporte un bateau à terre. (REM. On dit aussi berceau. )
2Ridelle d'une charrette.

ber nom masculin (latin populaire bertium, petit berceau) Forte charpente épousant la forme de la carène d'un bateau et destinée à soutenir celui-ci lors du halage, de la mise à l'eau, du transport. ● ber (synonymes) nom masculin (latin populaire bertium, petit berceau) Forte charpente épousant la forme de la carène d'un bateau...
Synonymes :

ber
n. m.
d1./d MAR Charpente en forme de berceau qui sert à soutenir un bateau hors de l'eau. Syn. berceau.
d2./d (Québec, Réunion) Vieilli Berceau.

⇒BER, subst. masc.
A.— Vx. Synon. de berceau (rem. gén. 1).
B.— TECHNOLOGIE
1. MAR. Support de bois et de cordages bâti en forme de berceau, sur lequel repose un navire en construction ou en réparation, et qui glisse avec lui, lors du lancement à la mer.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. gén. du XIXe et du XXe siècle.
P. ext. Tout support de bois qui permet de faire glisser un objet lourd et volumineux à l'eau (cf. LE CLÈRE 1960). Les portes [d'une écluse] (...) lancées à la mer sur un ber... (E.-T. QUINETTE DE ROCHEMONT, Cours de travaux mar., 1900, p. 466).
Au fig. :
La mer encore qui retourne vers moi à la marée de syzygie et qui me lève et remue de mon ber comme une galère allégée.
Comme une barque qui ne tient plus qu'à sa corde, et qui danse furieusement, et qui tape, et qui saque, et qui fonce, et qui encense, et qui culbute, le nez à son piquet,
...
CLAUDEL, Cinq grandes odes, 1910, p. 263.
2. TECHNOL. Ridelles d'une charrette sur lesquelles on peut pendre une bâche.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. gén. du XIXe et du XXe s. à partir de BESCH. 1845.
Prononc. :[]. Étymol. et Hist. 1. Ca 1150 berz « berceau » (WACE, Vie de St Nicolas, 61 dans KELLER, p. 211b : Uncor petit en berz giseit); 1188 berc (Parton., 289, Crapelet dans GDF.); répertorié comme ,,vieux mot`` dep. 1611, COTGR. sous les graphies bers et ber; subsiste dans les dial. de l'Ouest (FEW t. 1, p. 337b); 2. p. ext. 1611 « ridelles d'une charrette » (COTGR. : Bers de chariot); 3. av. 1805 mar. bert Saverien d'apr. JAL1; 1831 ber (WILL. : Ber, anciennement Berceau [...] Appareil en charpente et cordage blanc, porté sur les coittes, placé sous un grand bâtiment pour, en le supportant, glisser avec lui sur la cale lorsque sa construction est achevée et qu'on veut le lancer à l'eau). Prob. d'un lat. vulg. bertium attesté par son dér. berciolum « petit berceau » cf. berceau (VIIIe s. Rev. Merov., VII, p. 37, 15 dans BLAISE) d'où l'a. fr. berçuel « id. » ca 1165 (MARIE DE FRANCE, Lais, Milun, éd. Warnke, Halle, 1898 dans T.-L.) prob. d'orig. gaul. comme semble l'indiquer son ext. géogr. dans les domaines port., cat., gallo-rom. où il a évincé le lat. cunae (COR., s.v. brizo; REW3, n° 1052a; Meyer-Lübke dans Z. fr. Spr. Lit., t. 59, pp. 487-9). Il est moins vraisemblable de considérer les subst. rom. comme des déverbaux, en prenant comme base un b. lat. bertiare, issu d'un rad. celt. berta à rattacher à l'irl. bertaim « je secoue » (FEW t. 1, p. 338). Fréq. abs. littér. :5.
BBG. — BRÜCH (J.). Bemerkungen zum französischen etymologischen Wörterbuch E. Gamillschegs. Z. fr. Spr. Lit. 1927, t. 49, p. 304.

ber ou bers [bɛʀ] n. m.
ÉTYM. 1150, berz « berceau », p.-ê. du lat. pop. bertium, d'orig. gaul. → Berceau. — REM. Ber « berceau » est archaïque depuis le déb. du XVIIe s., mais a subsisté dans des dialectes.
1 Mar. (attesté 1805, bert). Charpente qui supporte un navire en construction et qui glisse à la mer avec lui pendant le lancement; charpente qui supporte un bateau à terre.REM. On dit aussi berceau. || Pièces du ber. Colombier, levier (de chasse), tin, ventrière. || Arcs-boutants renforçant le ber. || Glissières du ber. 1. Couette, coulisse.
0 (…) les bers, terme d'arsenal, sont ce berceau composé de soliveaux et de poutres sur lequel se construit le vaisseau.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, III, 13.
tableau Noms d'appareils.
2 (1611). Ridelle d'une charrette.
DÉR. (De l'anc. franç. bers « berceau ») V. Berceau, bercer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ber — 1. (bèr) s. m. 1°   Terme de marine. Appareil de charpente en forme de berceau pour mettre un navire à flot. 2°   Ber se dit encore pour berceau dans quelques provinces et dans ce vieux proverbe : Ce qu on apprend au ber dure jusqu au ver, c est… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BER — is a tropical fruit growing on the tree Ziziphus mauritiana .BER is the IATA city code for airports in the area of Berlin, Germany:* Berlin Tegel Airport * Berlin Tempelhof Airport * Berlin Schönefeld Airport ** to be expanded and then renamed to …   Wikipedia

  • Bér — Administration …   Wikipédia en Français

  • BER — Saltar a navegación, búsqueda El acrónimo BER puede hacer referencia a: Basic Encoding Rules (Reglas de codificación básicas); Bit Error Ratio. Obtenido de BER Categoría: Wikipedia:Desambiguación …   Wikipedia Español

  • Ber — m Jewish: from the Yiddish vocabulary word ber bear (cf. modern German Bär), probably influenced by the early medieval European practice of giving animal names to people. It is often paired with Dov in order to provide a Hebrew name in certain… …   First names dictionary

  • Ber [1] — Ber (hebr.), der Brunnen; daher Ort, nördlich von Eleutheropolis (Palästina) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Ber [2] — Ber, Marktflecken im österreichischen Kreise Gran des ungarischen Verwaltungsgebiets Pesth Ofen; Postamt, schönes Schloß mit Park; 2100 Ew …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Ber — Ber, s. Mariatheresientaler …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Ber — Ber, abessin. Name des Mariatheresientalers …   Kleines Konversations-Lexikon

  • ber- — 2. Préfixe équivalant à bes, bar, bis, et qui a un sens péjoratif …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré